Banques et services financiers : « Nouvelles approches du financement des PME et de l’entrepreneuriat »

Le souci majeur des PME c’est la recherche de financement et aujourd’hui dans l’esprit de tout le monde le financement bancaire reste l’instrument auquel on pense dès qu’on parle de financement. Dans le souci de répondre à ses PME, on a pensé à inviter des spécialistes

du secteur financier et bancaire pour nous exposer un peu les autres instruments, autre que le prêt bancaire qui existent et qui peuvent être mis à la disposition des PME, des jeunes entrepreneurs.

Etat des lieux du financement des PME, pourquoi il y a ces difficultés d’accès au financement aujourd’hui ?

Le constat aujourd’hui c’est de dire que les pays africains sont confrontés à de double défi. Celui de l’accélération de la croissance et de la réduction de la pauvreté. Aujourd’hui on a identifié qu’une croissance ne peut se faire que par le dynamisme du secteur privé. En Afrique et particulièrement en Afrique de l’Ouest, le secteur privé est dominé à plus de 90% par les PME. Il y a un déficit aujourd’hui de financement des PME qui est estimé environ à 68 milliard de dollar rien qu’en Afrique de l’Ouest. Ce besoin de financement il est pour toute les PME enregistrées de la sous-région.  Aujourd’hui le principal secteur de financement des PME est le secteur bancaire mais le déficit est toujours présent. C’est vrai que les banques ont les ressources pour financer les PME mais elles ne le font pas de manière adaptée.

Plusieurs raisons expliquent pourquoi les banques aujourd’hui sont réticentes pour financer les PME à long terme. Voici quelques-unes :

  • La qualité du management des PME
  • Le niveau de garanti ou de sureté demandé par les banques
  • Le manque de fonds propre des PME
  • Les ressources dont dispose les banques ne sont que des ressources à court terme

Qu’est-ce que le marché des capitaux ? Quels sont les instruments qu’ils offrent pour avoir accès au financement ?

Le marché financier régional a été créé depuis  plus de 20 ans déjà. La majeure partie des entreprises qui interviennent sont des grandes entreprises. Le marché financier a pris soin de voire les modèles qui ont réussi ailleurs notamment à Londres le programme élite qui a été implémenté également à Casablanca, au Maroc qui a permis en un temps record d’avoir plus d’une quarantaine d’entreprise de taille moyenne qui sont venu sur le marché. Ce programme consiste fondamentalement à sélectionner des groupes d’entreprises, à améliorer la gouvernance au niveau de ses entreprises et à les accompagner pendant au moins deux ans. Pour être sélectionné, voici les critères qu’il faut :

  • • Etre une société anonyme disposée d’un capital social de 100 millions
  • • Avoir au moins deux années certifiées
  • • Avoir un résultat d’exploitation sur le chiffre d’affaire qui soit au moins de 5%
  • • Avoir le rapport Dette nette sur les fonds propres de l’entreprise de 4%
  • • Produire les états prévisionnels sur trois ans
  • • Que l’entreprise soit dans un secteur innovant ayant une forte capacité de croissance

Qu’est-ce qu’un véhicule d’investissement et comment SICA Capital participe aux financements des PME ?

Le capital d’investissement se présente aujourd’hui comme une alternative de financement pour les PME. Aujourd’hui le capital d’investissement est très peu connu raison pour laquelle depuis le premier trimestre 2018, un partenariat avec d’autres fonds d’investissement qui sont déjà présent dans d’autre pays en Afrique ont mis en place  ce véhicule d’investissement qui est destiné à répondre efficacement aux besoins des PME. Le capital investissement consiste à financer une entreprise qu’elle soit PME ou grande entreprise à travers une prise de participation minoritaire ou majoritaire sur une période de temps limité allant généralement de 5ans à 7 ans, période au bout de laquelle le capital d’investissement est amené à revendre ses parts au promoteur ou en faisant appels à un autre fonds d’investissement plus gros ou en faisant une sortie en bourse. Le plus gros challenge du capital d’investissement c’est de pouvoir s’assurer une sortie.

Est-ce qu’il est possible d’appliquer le modèle de crowfunding au Bénin ?

Le crowfunding consiste à faire appel à un publique pour financer un projet. Cela peut se faire sous forme de don, soit sous forme de prêt ou sous forme de prise de participation. Il y a de plus en plus de structure qui se sont spécialisée et qui mettent à la disposition des parties prenantes des plateformes de plus en plus sophistiquées pour atteindre une cible plus large et pour sécuriser ce type d’opération. Ce modèle peut être appliqué au Bénin aussi.