Agrobusiness : Accélérer le développement de l’Afrique par l’innovation dans l’Agriculture et l’Agrobusiness

Qu’est-ce qui manque au développement de l’Agriculture en Afrique et au Bénin en particulier ?

Tout d’abord, l’agriculture c’est de nourrir l’humanité durablement et correctement. L’Afrique est la partie du monde qui importe le plus ce qu’elle consomme. 34,4 milliards

de dollar d’importation de nourriture. Elle est également la partie du monde qui a le plus de terre arable à cultiver, c’est à dire 35% au moins. Au bénin nous disposons de 70% de terre Arable non exploitée. Notre Agriculture n’est pas suffisamment compétitive, productive pour permettre qu’on s’en nourrisse ; pour permettre également que le produit qu’on va transformer à partir de cette agriculture soit compétitive pour nourrir à bon prix les Africains, ce qui nous amène à devoir chercher notre nourriture ailleurs. Nous devons encourager la promotion des produits locaux afin de réduire les importations. Il faut éviter l’importation des  produits que nous produisons déjà. Il faut éviter  également de vendre nos terres, le fait aujourd’hui de vendre nos terres ne nous permettra pas demain de faire l’agriculture si nos terres appartiennent aux étrangers.

Le manque de structuration et d’organisation des collectivités locales ralentit également le développement de l’agriculture au Bénin. Il faut arriver à booster l’agriculture et remettre ensemble les coopératives et en faisant un appui organisationnel et structurel pour les paysans.

Quels sont les difficultés et quels sont les innovations apportées à l’agriculture au Bénin ?

17% des terres arables sont utilisées au Bénin : nous ne produisons pas. Il faut que nous produisions plus. L’Etat doit subventionner directement et indirectement les agricultures. Subventionner directement les agriculteurs  avec un revenu et indirectement en mettant des barrières aux frontières afin de réduire les importations. 

Il faut que nos dirigeants remettent sur la table une politique avec le Nigéria  afin que les entreprises béninoises puissent profiter de cette proximité avec  ce géant de l’Afrique.

Le problème d’investissement dans l’agriculture est un problème majeur mais qui ne doit pas se régler en étant introvertis mais avec les pays voisins.

Développer un pays c’est transformer son agriculture en produit fini et infini orienté vers l’export